Menu
Actions Pénales, Aide à la parentalité, Aide aux Victimes et Accès au Droit
Accompagnement Social et Insertion professionnelle
On vous a orienté vers nous ? Stage de sensibilisation

Les alternatives aux poursuites

Pour éviter un procès, le procureur de la République peut mettre en place des alternatives aux poursuites.

Ces mesures sont ainsi confiées au SCJE (Service de Contrôle judiciaire et d’Enquêtes) qui est habilité en tant que délégué du procureur de la République.

 

Les stages de sensibilisation et de prévention
Le rappel à la loi
La composition pénale
La médiation pénale
La notification d'ordonnance pénale

Les stages de sensibilisation et de prévention

Le SCJE met en œuvre l’ensemble des stages de sensibilisation et de prévention mentionnés ci-dessous dans le cadre de mesures de composition pénale, alternatives aux poursuites ou dans le cadre de peines complémentaires. Depuis le 23 mars 2019 et en vertu de l’article 131-5-1 ces différents stages peuvent être prononcés dans le cadre d’une peine principale.

 

1° Le stage de citoyenneté, tendant à l’apprentissage des valeurs de la République et des devoirs du citoyen. Ce stage peut se décliner pour répondre à des besoins spécifiques locaux notamment des stages de sensibilisation à la protection de l’environnement ou obligations des dirigeants d’entreprise.

2° Le stage de sensibilisation à la sécurité routière

3° Le stage de sensibilisation aux dangers de l’usage de produits stupéfiants

4° Le stage de responsabilisation pour la prévention et la lutte contre les violences au sein du couple et sexistes

5° Le stage de sensibilisation à la lutte contre l’achat d’actes sexuels

6° Le stage de responsabilité parentale

7° Le stage de lutte contre le sexisme et de sensibilisation à l’égalité entre les femmes et les hommes

 

Ces mesures pédagogiques ont pour but de permettre aux stagiaires de prendre conscience de l’impact de leurs actes au regard de la loi, de la société et ainsi prévenir leur récidive.

 

Le coût est à la charge des participants.

 

Chacun de ces stages est animé par un collaborateur spécialement formé à l’animation de stage. Ils sont conçus en partenariat avec différents professionnels intervenant dans des champs divers : la santé, la sécurité routière, la police ou gendarmerie etc.

Le rappel à la loi

Article 41-1, 1° du Code de Procédure Pénale

 

Ordonné par le procureur de la République, le rappel à la loi a pour objectif de sensibiliser un auteur d’infractions pénales aux sanctions encourues et prévues par la loi.

 

Ce rappel à la loi peut être assorti de l’obligation d’effectuer un stage de sensibilisation.

 

Le rappel à la loi n'est pas inscrit sur le casier judiciaire de l'auteur des faits.

 

Cette mesure sera remplacée progressivement, par l’avertissement pénal probatoire, à partir du 01 janvier 2023.

La composition pénale

Article 41-2 du Code de Procédure Pénale

 

La composition pénale est une mesure proposée par le procureur de la République et acceptée par le mis en cause qui reconnait l’infraction.

 

Elle consiste à la réalisation de diverses mesures, notamment effectuer un stage de sensibilisation, indemniser la victime ou remettre son permis de conduire.

 

Elle concerne les délits punissables d’une peine d’emprisonnement inférieure ou égale à 5 ans ou les contraventions.

 

En cas d’accord, le dossier pénal est classé à l’issue de la réalisation totale de la mesure. L’intéressé conserve une mention sur le bulletin n°1 de son casier judiciaire.

 

​En cas de refus, d’inexécution ou d’exécution partielle de la mesure, le procureur de la République traduit l’intéressé devant la juridiction pénale compétente.

La médiation pénale

Articles 41-1 5° et R. 15-33-30 s. du Code de Procédure Pénale

 

Le procureur de la République peut proposer, par l’intermédiaire du SCJE, une médiation afin d'assurer la réparation du dommage causé à la victime et mettre fin au trouble qui en résulte. Les faits doivent être simples, clairement établis et reconnus par leur auteur.

 

Si la médiation réussit et qu'un accord est trouvé, le médiateur dresse un procès-verbal. Le procureur de la République classe alors l'affaire sans suite et l'existence de la médiation ne sera pas inscrite au casier judiciaire.

 

Si la médiation pénale échoue, le procureur de la République est informé et pourra renvoyer l'auteur de l'infraction devant le Tribunal compétent.

 

Nos connaissances en matière de parentalité nous amènent à être force de proposition dans les mesures concernant des infractions pénales à caractère familial tels les non représentations d’enfant ou abandon de famille. Cette spécificité nous conduit par exemple à proposer des reprises de lien au sein d’un de nos espaces de rencontre, proposition souvent bien accueillie par les parties, dans l’attente d’une reprise de lien plus normalisée.

La notification d'ordonnance pénale

Articles 495 et s. ; articles 524 et s. et article D. 45-2-1 du Code de Procédure Pénale

 

En tant que délégué du procureur de la République, nous pouvons notifier des décisions d’ordonnance pénale.

 

Une ordonnance pénale est une procédure simplifiée de jugement. Elle est applicable pour certains délits et pour les contraventions. En revanche elle n'est pas applicable si le prévenu était mineur au moment de l'infraction. Une ordonnance pénale est rendue sans débat préalable.

 

Par conséquent, le principe du contradictoire n'est pas en vigueur dans cette procédure. L'ordonnance pénale peut porter soit relaxe, soit condamnation à une amende et condamnation à plusieurs peines complémentaires encourues.

Les valeurs du Service de Contrôle Judiciaire et d'Enquêtes :
Anticiper et nous adapter en permanence.
Entretenir notre curiosité et nous enrichir de la diversité.
Oser la nouveauté et en accepter les risques
Carte interactive de
Nos établissements
Le Service de Contrôle Judiciaire et d'Enquêtes peut intervenir dans toute la France, fort de ses 20 établissements.


Siège social

72, avenue du Peuple Belge, 59000 Lille

Siège social Lille
72, avenue du Peuple Belge
59000 Lille
France
SCJE Lille
72, avenue du Peuple Belge
59000 Lille
France
SCJE Blois
3, Place Lorjou (au sein de la Maison de la Justice et du Droit)
41000 Blois
France
SCJE Bourges
78, rue Edouard Vaillant
18000 Bourges
France
SCJE Charleville-Mézières
62, Boulevard Gambetta - Résidence les Trientales
08000 Charleville-Mézières
France
SCJE Douai
89, rue des Blancs Mouchons
59500 Douai
France
SCJE Draguignan
42, Grande Rue
83300 Draguignan
France
SCJE Dunkerque
32 rue de Bourgogne
59140 Dunkerque
France
SCJE Grenoble
3, rue du colonel Denfert Rochereau
38100 Grenoble
France
SCJE Ile-de-France
155, avenue Jean Lolive
93500 Pantin
France
SCJE Aisne
8 bis, avenue Aristide Briand
02000 Laon
France
SCJE Montargis
84, rue du Général Leclerc (au sein du Tribunal de Grande Instance)
45202 Montargis
France
SCJE Orléans
24, rue Emile Zola
45000 Orléans
France
SCJE Rhône
7, rue Servient
69003 Lyon
France
SCJE Rouen
43bis rue Jeanne d'Arc
76000 Rouen
France
SCJE Saverne
35 Grand Rue CL 23
67700 Saverne
France
SCJE Villefranche-sur-Saône
350, Boulevard Gambetta
69400 Villefranche-sur-Saône
France
SCJE Guadeloupe
13, rue de Nozières
97110 Pointe-à-Pitre
France
SCJE Mayotte
ZI Kaweni - Lotissement Kemal - 19, rue Koubra
97600 Mamoudzou
France
SCJE La Réunion (Saint-Denis)
24, rue Monseigneur de Beaumont
97400 Saint-Denis
France
SCJE La Réunion (Saint-Pierre)
78, rue Marius et Ary Leblond
97410 Saint-Pierre
France
Nos actualités
N'hésitez pas à prendre contact via ce formulaire,
une réponse vous sera apportée dans les plus brefs délais.
* Champs obligatoires
Nom et prénom*
E-mail*
Téléphone*
Message*