Signature d’une convention pour l’éviction des auteurs de violences conjugales

Le 18 mai 2020 une nouvelle étape dans la lutte contre les violences conjugales et intrafamiliales a vu le jour, la signature d’une convention pour l’éviction des auteurs de violences conjugales. Parmi les signataires :


-Monsieur le président du tribunal judiciaire de Lille


-Madame la procureure de la République près le tribunal judiciaire de Lille


-Monsieur le préfet de la région Haut-de-France et du département du Nord


-Le Conseil départemental du Nord


-Le SCJE


-L’association intercommunale d’Aide aux Victimes


La signature de cette convention est le résultat d’un projet impulsé depuis déjà plus d’un an. Elle a permis, entre autres, de doubler le nombre d’appartement mis à disposition dans la métropole lilloise, permettant de garantir ainsi l’éviction du conjoint violent.

L’intensification des violences conjugales depuis le premier confinement nous a conforté dans la volonté de poursuivre la synergie déjà présente depuis plusieurs années entre les différents acteurs du monde social, judiciaire et médical.

Une méthode qui marche

Les statistiques parlent d’elles-mêmes, une diminution du taux de récidive a été constatée. Rappelons que le SCJE de Lille accompagne plus d’un millier d’auteurs de violences conjugales chaque année dans le cadre de contrôles judicaires, compositions pénales, sursis probatoires, stage de sensibilisation.

Ces résultats sont possibles car au-delà de l’aspect punitif une véritable prise de conscience, de responsabilisation est impulsée. Certains auteurs de violences conjugales témoignent :

« Être seul dans cet appartement, ça permet de réfléchir à ce que j'ai fait, à mes torts »

« Il y a beaucoup de choses qui me reviennent en tête: qu'est-ce que j'ai fait? Comment j'aurai pu éviter ça? »

Caroline Alirol directrice de l’établissement de Lille, souligne :

"L'éviction d'auteurs de violences conjugales dans l'un de ces appartements est très bénéfique parce que ce sont des lieux neutres. Quand on n'a pas de solution d'hébergement, on les oriente vers des proches quand ils peuvent se faire héberger, mais il faut d'abord qu'on s'assure que cette personne est une personne neutre et qu'elle ne vienne pas nourrir le conflit. Dans ces appartements, on va les voir régulièrement, les différents intervenants peuvent agir".


Mais comment rendre tout cela possible ?

L’objectif est d’accompagner les personnes de manières globales aussi bien au niveau du logement, de l’emploi, des aides sociales etc. Le SCJE dispose d’une équipe pluridisciplinaire composée de conseiller en insertion professionnelle, de juriste, ainsi que de psychologues, nous faisons régulièrement appel à différents partenaires pour des ateliers en groupe et en individuel.

Même si le chemin est encore long, la signature de cette convention est un grand pas en avant pour protéger davantage les victimes, accompagner les auteurs et éviter la récidive.


https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/davantage-de-logements-pour-les-conjoints-violents-dans-la-metropole-lilloise-1622044609

https://www.lavoixdunord.fr/1011171/article/2021-05-24/metropole-lilloise-une-convention-pour-intensifier-la-lutte-contre-les-violences

https://www.ouest-france.fr/hauts-de-france/lille-59000/lille-une-convention-signee-pour-eloigner-les-auteurs-de-violences-conjugales-de-leur-domicile-7266102

Posts à l'affiche