Facebook SCJE
Twitter SCJE
Linkedin SCJE

Le bon plan pour ne rien manquer !

Please reload

Posts Récents

« Parents, comment planifier et gérer votre retour à l’emploi ? »

12.02.2019

1/2
Please reload

Posts à l'affiche

Le SASIP, un service, des engagements

13/04/2017

«  Julien DELCOURT, chargé du développement social au SCJE »

 

Monsieur DELCOURT a suivi un cursus universitaire qui l’a conduit d’un master de philosophie à un master de sociologie au sein duquel, il a développé une sensibilité toute particulière pour l’émancipation et l’autonomisation de chacun. Depuis un an et demi, il œuvre au sein du SCJE avec la volonté de créer un pendant social au Contrôle Judiciaire et au Sursis Mise à l’Épreuve.

 

« Le SASIP, pour une dimension plus globale à l’accompagnement »

 

Le Service d’Accompagnement Social et d’Insertion Professionnelle est un service créé il y a un an et demi sous l’impulsion de Monsieur Delcourt, ainsi que de la direction du Service de Contrôle Judiciaire et d’Enquêtes, désireux d’offrir une démarche globale permettant de venir à bout des freins sociaux et professionnels des personnes placées sous main de Justice. Prenons comme exemple une problématique addictive ou sanitaire qui entraine de véritables difficultés à se stabiliser au sein d’une entreprise. Ainsi le SASIP les accompagne dans leur parcours de retour à l’emploi.

 

« Je ne suis pas là pour faire du placement »

 

L’objectif principal du SASIP est d’offrir un cheminement global vers l’emploi et non la volonté absolue de placer les  justiciables dans les entreprises. C’est en tandem que la recherche d’emploi s’effectue. Au travers d’entretiens réguliers toutes les deux semaines, ainsi qu’une disponibilité de tous les instants, Julien permet aux personnes de ne pas se perdre dans une myriade de services, de démarches administratives, et de disposer d’un accompagnement personnalisé au plus proche de leurs besoins. Cet accompagnement s’effectue sur une durée de six mois prolongeable, en fonction des nécessités et de la motivation de la personne.

 

« Le but est de stabiliser l’emploi »

 

Le SASIP en 2016 c’est 60 personnes accompagnées pour 70% de sorties positives, c’est-à-dire des justiciables ayant obtenu un CDD, un CDI, ou une formation. Ces résultats se font les témoins de la qualité du service proposé et du dynamisme du réseau partenarial que le SASIP a su tisser avec Emmaüs connect, la Cravate solidaire, le GEIQ BTP, Vitamine T, R’Libre et l’institut de Genech etc.

 

 

 

Pour plus de renseignement RDV : http://www.scje.fr/sasip

Please reload